Inscrivez-vous à la newsletter : 8+1+3 =

Un livre au hasard :

Couverture
Arsène Lupin l'aventurier - Tome III -L'aiguille creuse

Un DVD au hasard :

Couverture

Lenormand, chef de la Sûreté

Arsène Lupin banquier
Opérette

Auteur : Marcel Lattès et Yves Mirande
Première représentation le 07/05/1930.
Cette pièce a été reprise 1 fois et a donnée lieu à 202 représentations.

Résumé :

Arsène Lupin, gentleman cambrioleur, qui depuis longtemps n’a pas fait parler de lui, rêve de nouvelles aventures. La Banque Bourdin, qui distribue des dividendes considérables à sa nombreuse clientèle, va devenir le théâtre de ses prochains exploits. Le sympathique voleur a déjà dans la place un de ses fidèles seconds, Gontran ; et sa maîtresse Flo, déguisée en ouvrier des P.T.T., vient truquer la ligne téléphonique de la Banque. Arsène Lupin, à son tour, sous les apparences d’un riche Anglais, Lord Turner, vient présenter à la Banque une lettre de change de la valeur de deux millions. Mais il surprend plusieurs coups de téléphone qui lui font comprendre la situation critique de l’établissement de crédit. Pour surmonter les difficultés qu’on lui fait pour lui remettre ses fonds sous le prétexte que les guichets de la Banque sont fermés le samedi matin, à midi exactement, Arsène Lupin profite du brusque départ de Bourdin à l’étranger pour prendre sa place en se maquillant à son image.

Devenu le sosie du banquier, il donne l’ordre à Millepertuis, son Directeur, de réunir tous les capitaux qui restent encore dans les coffres pour payer Lord Turner, c’est-à-dire en réalité pour se payer soi-même. Malheureusement au moment où on lui remet les fonds, une jeune fille insiste pour le voir ; c’est Francine, une nièce de Bourdin, dont la famille est brouillée avec lui depuis de nombreuses années. Les bruits qui courent sur la Banque l’ont décidée à venir demander à son oncle s’ils étaient justifiés, car elle est fiancée à Claude Legrand-Jolly, le fils du gros diamantaire, et elle craindrait qu’une faillite retentissante n’ait pour résultat de faire rompre son riche mariage. Arsène Lupin ému par cette confidence et séduit par la grâce de sa jeune nièce, assure à la jeune fille que les affaires de la banque n’ont jamais eté plus florissantes. Et, pour lui en donner une preuve, il commande de faire passer dans les journaux une note annonçant que la Banque remboursera à guichets ouverts dès le lundi suivant tous les comptes de ses déposants. Il y a plus de dix millions à rembourser, et c’est samedi. Arsène Lupin n’a devant lui qu’un seul jour pour trouver cette somme. Où et comment les trouvera-t-il ?... Mais Arsène Lupin a des trésors d’imagination ou plus exactement Maurice Leblanc et Yves Mirande en ont pour lui et savent résoudre, en se jouant, les problèmes les plus compliqués.

Représentation :

Aucune affiche connue :(

Paris - Bouffes Parisiens

155 représentations du 07/05/1930 au 07/12/1930

Distribution

René Koval : Arsène Lupin / Sir Turner
Louis Blanche : Legrand Jolly
Jean Gabin : Gontran / Le Général / Un rentier
Jacqueline Francell : Francine
Meg Lemonnier : Flo
Mary Simona : Liane, maitresse de Bourdin
Lucien Baroux : Millepertuis
Henri Kerny : Bourdin
Robert Ancelin : Claude
Paul Faivre : Le Boucher
Aucune affiche connue :(

Paris - Théâtre de l'Athénée

47 représentations du 26/10/2007 au 29/04/2009

Distribution

Gilles Bugeaud : Arsène Lupin / Sir Turner
Alain Trétout : Legrand-Jolly
Flannan Obé : Gontran / Le Général / Un rentier
Léticia Giuffredi / Marie-Bénédicte Souquet : Francine
Emmanuelle Goizé : Flo
Isabelle Mazin : Liane / Mme Legrand-Jolly
Gilles Favreau : Millepertuis
Loïc Boissier : Bourdin
Thomas Gornet : Le Boucher / Claude

Orchestre

Pablo Schatzman : violon 1
Claire Sottovia/Benjamin Fabre : violon 2
Laurent Camatte : alto
Annabelle Brey/Vérène Westphal : violoncelle
Nicolas Crosse : contrebasse
Anne-Cécile Cuniot/Boris Grelier : flûte
Christian Laborie/François Miquel : clarinette, saxophone
Yannick Mariller : basson
Takénori Némoto : cor
Vincent Mitterrand/Rodolphe Puechbroussous : trompette
Pierre Gourier : percussions
Nicolas Ducloux : piano

Technique

Mise en scène : Philippe Labonne
Assistant : Thomas Gornet
Direction musicale : Christophe Grapperon
Scénographie : Florence Evrard
Costumes : Elisabeth de Sauverzac
Lumières : Philippe Lacombe
Chorégraphie : Jean-Marc Hoolbecq
Chef de chant : Nicolas Ducloux
Vidéos : Frédéric Pannetier

Pas encore de commentaires

Ajouter un commentaire :

Pseudo :
Mail :

Commentaire :

Donnez une note de 1 à 5 :
Recevoir un mail lors de nouveaux commentaires sur cette page
8-1-3 =

Si vous remarquez des manques ou des erreurs n'hésitez pas à me contacter. Je vous en remercie d'avance.
© 2011 - 2021 Arsenelupingc