Inscrivez-vous à la newsletter : 3 plus 5 =

Un livre au hasard :

Couverture

Le manuscrit

Un film au hasard :

Couverture

Arsène Lupin contre Arsène Lupin

Madame la marquise et les gentlemen cambrioleurs

NoteNoteNoteNoteNote

Madame la marquise et les gentlemen cambrioleurs a été écrit par Frédéric Lenormand et parait en 2016.

Résumé :

A l'automne 1908, l'extravagante marquise Casati s'installe au Ritz avec son léopard, ses lévriers, son perroquet, ses singes et son boa. Rien que de très normal. Mais son séjour est ensuite troublé par une série de vols et d'assassinats. Les riches hôtels particuliers de la place Vendôme sont méthodiquement cambriolés. Quant à la boutique Van Cleef & Arpels, elle a été pillée au nez et à la barbe des bijoutiers ! Sans parler de l'homme assassiné sur le toit du Ritz...

La marquise Casati, sorte de Hercule Poirot qui aurait troqué le chapeau melon pour une crinière écarlate, et les bonnes manières pour l'exubérance d'une Italienne indomptable, mène l'enquête. Et elle ne tarde pas à contrarier les projets d'Alfred Lupin, ennemi public numéro 2 et frère du numéro 1.

Critique :

Frédéric Lenormand n'est pas un inconnu des lupiniens avertis car il a remporté en 2011 le prix Arsène Lupin avec La baronne meurt à cinq heures. Le jury s'attachant à récompenser l'humour, l'astuce et la non violence, le lauréat devient un prétendant naturel à reprendre le personnage créé par Maurice Leblanc. En plus de retrouver ces qualité dans ce roman est découpé en chapitre assez indépendants les uns des autres pour faire penser par exemple aux Huits coups de l'horloge.

Au début je me suis dit "M. Lenormand exagère un peu avec ce personnage tout en exubérance". Mais quand on apprend que la marquise Casati a réellement existé et que les frasques rapportées dans le roman ont bel et bien eu lieu, cela ajoute du comique au texte. En plus de Luisa Casati, on retrouve toute une brochette de personnages ayant réellement existé notamment dans le personnel du Ritz et dans les milieux artistiques.

De nombreuses tournures de phrases apportent une touche d'humour bienvenue mais à vouloir trop en faire, on tombe parfois dans des travers... Ainsi page 74, l'expression "lui extorquer un rein" me semble quelque peu anachronique. plus loin, l'auteur décrit un coffre-fort de marque Haffner à "double paroi d'acier fileté" cette expression est certes jolie mais ne désigne rien de techniquement cohérent.

Le gros bémol : quel besoin de créer un Alfred Lupin ennemi public numéro 2 et frère du numéro un mais qui en a toutes les caractéristiques : cambrioleur, gouaille, art du déguisement et de tourner la police en ridicule... De même on aura reconnu l'inspecteur Ganimard dans le personnage de Justin Galuchard. Quel intérêt donc de créer un double d'Arsène sans jamais citer l'original ? Arsène Lupin est dans le domaine public messieurs les auteurs, si vous lisez ces lignes, sachez que vous pouvez l'utiliser ! A condition de ne pas déroger au droit moral (en gros respecter l'esprit du personnage), rien n'empêche de réutiliser le personnage librement. Rappelez-vous qu'il y a même eu des adaptations réservées aux plus de 18 ans et je n'ai pas entendu parler de procès ou d'interdiction.

Malgré ces défauts et quelques incohérences, ce roman est très agréable à lire, le style de l'auteur et son sujet dénotent et sont un rafraichissement bienvenu.

Acheter ce livre :

Priceminister

Edition :

CouvertureEdité le 05/10/2016 par City Editions.
Nombre de pages : 268
ISBN : 9782824608402
Prix : 17.90 €

Acheter ce livre : Amazon

Commentaires :

Par Lenormand le 2016-11-22
NoteNoteNoteNoteNote

Je vous remercie de votre lecture précise et indulgente. J'ai inventé un frère à Lupin après que la petite-fille de Maurice Leblanc m'ait prévenu qu'elle détenait toujours le droit moral et qu'elle lirait mon livre à la loupe pour y traquer les sujets de controverse, or j'y avais inclus un chapitre intitulé "La psychanalyse d'Arsène Lupin" dans lequel je suggère qu'il a des problèmes qui relèvent de la thérapie. Et que dire du chapitre où il se travestit en femme. J'ai donc changé le prénom par égard pour la famille, à qui je dois tant, à commencer par le Prix Lupin. Bravo pour votre sagacité. J'ai en effet beaucoup aimé Les Huit Coups de l'horloge et l'ensemble des nouvelles de Leblanc, davantage que les romans. Ces textes ont modifié ma vision du roman policier. Lenormand de la Sûreté

Ajouter un commentaire :

Pseudo :
Mail :

Commentaire :

Donnez une note de 1 à 5 :
Recevoir un mail lors de nouveaux commentaires sur cette page
Combien font 2 plus 5 (y a un robot qui m'embête):

Si vous remarquez des manques ou des erreurs n'hésitez pas à me contacter. Je vous en remercie d'avance.
© 2011 - 2017 Arsenelupingc