Inscrivez-vous à la newsletter : 3 plus 5 =

Un livre au hasard :

Couverture

La conspiration de l'Ill

Un film au hasard :

Couverture

Signé Arsène Lupin

Arsène

De Lucien Dirat et Nathan Miler (France, 2000-52mn) Diffusé le dimance 30 avril 2000 sur Arté.
Avec : Didier Blonde (écrivain), Dominique Kalifa (historien) et les voix de Didier Bezace et Jean-Pierre Kalfon
Enfin la véritable biographie d’Arsène Lupin à travers ses aventures, ses femmes et son temps ! Une enquête alerte et fouillée sur un héros très français. Arsène Lupin n’a peut-être existé que dans les livres de Maurice Leblanc, mais cela suffit à retracer sa biographie : voici la thèse simple et efficace de cette enquête. Avec clarté et allégresse, les auteurs confrontent le texte de ses aventures et les commentaires passionnés de deux spécialistes, l’écrivain Didier Blonde et l’historien Dominique Kalifa. Des images d’archives judicieusement choisies permettent d’associer de multiples visages à l’identité toujours mouvante de Lupin. Pertinente et habile, cette exploration de l’homme et du mythe éclaire aussi l’idéologie d’une époque.

logo Arte

Un héros très français
Quand Arsène Lupin naît en littérature, en 1905, les affaires criminelles passionnent l’opinion. C’est l’âge d’or du fait divers sanglant et du feuilleton policier. L’éditeur Laffitte commande donc à Maurice Leblanc un héros “très français” pour répondre au succès de Sherlock Holmes. Coup de génie du littérateur, qui se voulait l’héritier de Zola et, surtout, de Maupassant, la première aventure (l’Arrestation d’Arsène Lupin) est écrite au “je”. Le narrateur, c’est Lupin lui-même ! Le succès vient si vite que l’auteur disparaît derrière son héros : “C’est Lupin qui a fait Maurice Leblanc.” Dans la tradition du bandit justicier (Mandrin, Cartouche) popularisée au siècle précédent, Arsène Lupin va connaître une gloire durable. Le documentaire retrace donc les grandes étapes de sa vie. Arsène est le rejeton d’une aristocrate et d’un roturier, professeur de gymnastique. On revient sur son premier exploit, à l’âge de six ans, et sur sa rencontre décisive avec la comtesse de Cagliostro qui le voit basculer définitivement du côté du vol, tout en tenant le meurtre en horreur. Lupin aimera de nombreuses femmes, mais ses épouses disparaissent souvent tragiquement. Il cherchera brièvement à se ranger, mais épousera toujours l’idéologie du moment : en 1914, il est patriote et farouchement anti-Boche. Mais, si Lupin n’est pas un anarchiste, son côté transgressif est bien souligné par Didier Sandre : il est “voleur d’identités”, à une époque où la société et sa police sont obsédées par l’identification. Autre trait saillant du personnage, “il se moque de la déduction, seule l’action l’intéresse”. Authentique “Français sur-moyen”, ses qualités sont celles du boulevardier de la Belle Époque : le charme et, surtout, la parole. Lupin séduit par son élégance et sa gouaille. Son succès durable démontre “l’éclatante supériorité du verbe français”.

Si vous remarquez des manques ou des erreurs n'hésitez pas à me contacter. Je vous en remercie d'avance.
© 2011 - 2017 Arsenelupingc